Découvrir, aimer et se repaître de toutes les facettes du Sri Lanka

Parvenir à cerner la culture d’un pays étranger constitue un exploit. Cela témoigne du fait que le visiteur a vraiment pris le temps de connaître l’endroit où il séjourne. Au Sri Lanka, cela est possible en consacrant son séjour à la découverte du fameux triangle culturel. Il s’agit d’une concentration de vestiges et de témoignages du passé.

Polonnâruwâ : ses ruines, son histoire, sa beauté ancienne à apprivoiser

Les ruines se retrouvent au centre de ces visites culturelles. Cependant, celles de cette ville semblent mieux conserver qu’ailleurs. Elle devint la capitale du pays après que les habitants de l’époque aient quitté la première. Depuis 1982, le site s’intègre parmi les patrimoines mondiaux de l’humanité, classés par l’UNESCO. Ce qui frappe en premier lieu, c’est l’harmonie qui existe entre la nature et les magnifiques pièces d’architecture. Pendant des siècles, la jungle a protégé l’ancienne cité. Les visites se font rarement à pied. Cela à cause de l’immensité de ce site archéologique hors norme. Les yeux s’arrêteront sur la magnifique structure des monuments de la ville. Les statues, comme celle du roi Parakrama Bahu ou celles des Bouddhas sur plusieurs positions, fascinent par leurs tailles et leurs finitions. Le vélo représente la solution la moins polluante, donc la plus intéressante.

 Anuradhapura : spiritualité, calme et repos de l’âme au rendez-vous

Pour toutes ces visites, le mieux est de porter des vêtements appropriés. Ce conseil vaut car les temples seront assez nombreux, et il serait dommage de ne pas pouvoir y entrer. Les femmes peuvent se contenter d’apporter un foulard et de s’en recouvrir à l’occasion. Pour les hommes, pas de short, ni de tongs. La ville d’Anuradhapura fut la première capitale du pays, avant les deux autres pointes du triangle. Visiter cet endroit doit faire partie de l’itinéraire durant un sri lanka séjour à cause de sa richesse historique. La partie ancienne de la cité est classée par l’UNESCO également. La présence des temples confère à tout le site une aura spirituelle très apaisante. Le temple Sri Maha Bodhi reste très apprécié par les habitants. Les stupas constituent l’autre particularité. D’autres parlent de dagobas. A quelques nuances près, il s’agit de ces pagodes qui peuplent l’ancienne capitale.

Kandy : authenticité et un brin d’urbanisme pour redescendre sur terre

Le temple de la Dent du Bouddha est l’une des attractions principales de ce site spirituel. Ce lieu de prière abrite réellement une relique de cette Dent. Celle-ci n’est évidemment pas exposée comme un vulgaire objet touristique. Elle se conserve à l’abri des regards, mais reste présente dans les pensées de tous ceux qui viennent en pèlerinage. Se rendre dans les temples durant les cérémonies constitue un moyen infaillible de mieux appréhender le bouddhisme.  Un détour dans ce lieu est parfait durant un sri lanka séjour en milieu de visite. Cette petite ville se suffit de quelques heures. Par ailleurs, il ne fait pas bon y vivre, à cause du climat et des encombrements. Cette ville vaut bien un petit tourisme urbain. Les étals des marchés se remplissent de couleurs et de senteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *