Mon premier roman sans utiliser l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est une technologie qui peut aider les écrivains à créer des contenus textuels de manière rapide et efficace. Mais certains écrivains préfèrent ne pas utiliser l’IA pour écrire leurs romans, par choix personnel, par défi ou par conviction. C’est mon cas. Je vais vous raconter comment j’ai écrit mon premier roman sans utiliser l’IA.

Pourquoi j’ai décidé de ne pas utiliser l’IA

La première question que vous vous posez peut-être est: pourquoi j’ai décidé de ne pas utiliser l’IA pour écrire mon roman? La réponse est simple: je voulais vivre une expérience authentique, personnelle et originale. Je voulais que mon roman soit le fruit de mon imagination, de ma créativité et de ma sensibilité. Je voulais que mon roman soit le reflet de ma personnalité, de mes idées et de mes émotions. Je voulais que mon roman soit unique, inimitable et irremplaçable. Ce livre, Chadna un chien pas ordinaire devait raconter la véritable histoire vécue par cette chienne Golden Retriever.  D’ailleurs certaines personnes se reconnaisse dans cette aventure haletante et qui dès les première ligne , nous donne envie de connaitre l’épilogue.

Comment j’ai trouvé l’inspiration

La deuxième question que vous vous posez peut-être est: comment j’ai trouvé l’inspiration pour écrire mon roman? La réponse est variée: je me suis inspiré de mes lectures, de mes observations, de mes souvenirs, de mes rêves, de mes fantasmes, de mes envies, de mes peurs, de mes joies, de mes peines. Je me suis inspiré de la réalité, mais j’ai aussi ajouter de la fiction pour rendre ce roman sur le développement personnel captivant et intéressant. Je me suis inspiré du passé, mais aussi du présent et du futur en traitant le sujet de la réincarnation animale de façon amusante. Je me suis inspiré de moi-même, mais aussi des autres.

Comment j’ai structuré mon roman

La troisième question que vous vous posez peut-être est: comment j’ai structuré mon roman? La réponse est simple: je me suis appuyé sur les règles classiques du récit. J’ai défini un genre, un thème, des personnages, un scénario, un point de vue, un style. J’ai respecté les étapes du schéma narratif: la situation initiale, l’élément perturbateur, les péripéties, le dénouement, la situation finale. J’ai veillé à créer du suspense, du conflit, du dialogue, du rythme, de la cohérence.

Comment j’ai révisé et publié mon roman

La quatrième et dernière question que vous vous posez peut-être est: comment j’ai révisé et publié mon roman? La réponse est complexe: je me suis fait aider par des bêta-lecteurs, des correcteurs, des éditeurs. J’ai accepté les critiques constructives, les suggestions pertinentes, les conseils avisés. J’ai apporté des modifications, des améliorations, des corrections. J’ai cherché des opportunités, des contacts, des partenaires. J’ai envoyé des manuscrits, des lettres, des mails. J’ai attendu des réponses, des refus, des acceptations. Voilà comment j’ai écrit mon premier roman sans utiliser l’IA. Ce fut une aventure difficile, mais enrichissante. Une aventure qui m’a appris beaucoup sur moi-même et sur le monde. Une aventure que je ne regrette pas et que je recommencerai volontiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.